Paris FC-Quevilly : «Une petite remarque du coach...», pourquoi Chahiri n’a pas fêté son but

Paris FC-Quevilly : «Une petite remarque du coach...», pourquoi Chahiri n’a pas fêté son but

Second buteur du Paris FC, samedi face à Quevilly (2-1), Mehdi Chahiri n’a pas célébré sa réussite. Le milieu offensif, prêté par Strasbourg, venait d’essuyer une petite réprimande de son entraîneur.

Un premier but pour son premier match avec le Paris FC. Et de surcroît, un geste superbe avec une double feinte sur un défenseur, puis le gardien de QRM, avant de glisser le ballon dans les filets… Pourtant, Mehdi Chahiri n’a pas célébré ce but à la 32e minute samedi 6 août. C’est avec le visage très fermé qu’il a été félicité par ses coéquipiers. Des tribunes et à la télévision, l’attitude du milieu offensif, prêté par Strasbourg (L1), a surpris.

À l’issue du match, Chahiri avait retrouvé le sourire. « Non en fait, je suis très content, ça fait plaisir, assure-t-il. En plus, c’est vrai que le but, il est pas mal. Mais, c’est juste qu’avant il y a eu une petite remarque du coach… »

Pourtant, le Nordiste de 26 ans révélé au Red Star lors de la saison 2019-2020 (11 buts), ce qui lui avait permis de signer en L1 à Strasbourg, connaît bien le bouillant Thierry Laurey. Il l’avait entraîné en Alsace (23 matchs, 2 buts en L1 en 2020-2021. « Oui, je le connais bien, poursuit-il. Ce sont des choses qui arrivent. C’est comme ça… Mais c’est déjà oublié. L’important c’est d’avoir gagné ce premier match à la maison. »

Comme l’a souligné Laurey malgré la victoire (2-1) : « il y a des choses à peaufiner offensivement. » . Dans ce secteur, l’ex-attaquant de Lorient (L1) Pierre-Yves Hamel qui a raté un pénalty ce samedi et n’a plus marqué depuis décembre 2020, doit prendre ses marques dans sa nouvelle équipe. Morgan Guilavogui est, lui, en reprise après son opération (adducteurs) en juin.

Quant à Chahiri, comme Alimami Gory, il est encore loin d’être à 100 % physiquement. « On est encore en phase de connexion avec tout le monde, reconnaît Chahiri. On bosse pour cela à l’entraînement. Il y a déjà du mieux. Ça va venir. On sera bien dans 2-3 matchs. Personnellement, ça revient petit à petit. Je me sens de mieux en mieux. »

Après un bon début de saison avec Caen et remarqué avec un des buts de l’année en L2 (un festival dans la défense avec trois défenseurs éliminés), Chahiri avait été gravement blessé début décembre 2021 face à Auxerre. Victime d’une fracture du péroné et d’une luxation de la cheville, il n’avait pu revenir qu’en mai lors de la 37e journée de L2.

« Ça a été un gros coup d’arrêt, reconnaît. Mais c’est du passé. J’ai oublié et j’essaye d’avancer maintenant. J’avais bien commencé avec Caen et j’espère faire encore mieux avec le Paris FC. Je suis vraiment content d’être venu ici. C’est un beau projet. J’espère jouer les premières places et accéder à la L1 en fin de saison. »