Quand la science s’est trompée: des individus minuscules cachés dans la semence humaine

DANS LE GRENIER DE LA SCIENCE (4/6) - Après l’invention du microscope, des naturalistes croient voir des individus en miniature dans les spermatozoïdes. D’autres affirment que c’est l’ovule qui contient toutes les générations à venir. Plongée dans le monde des animalcules.

Comment naissent les maladies? Qu’y a-t-il au centre de la Terre? Qu’est-ce que le feu? Tout au long de son histoire, l’homme a tenté de s’expliquer le monde… et il s’est souvent trompé. «replacer ces découvertes dans le contexte et les théories de l’époque et ne pas juger rétrospectivement»

En 1677, l’observation des spermatozoïdes, qualifiés d’«animalcules», est pour la première fois rapportée par Antonie Van Leeuwenhoek, issu d’une famille de drapiers hollandais. Inspiré par un étudiant en médecine…

Quand la science s’est trompée: des individus minuscules cachés dans la semence humaine