Quand la sueur révèle notre état de santé

ENTRETIEN. L’analyse de la transpiration pourrait un jour se substituer aux tests sanguins. Le chimiste John A. Rogers détaille les avancées dans ce domaine.

La sueur fait actuellement l'objet d'un véritable engouement auprès de nombreux laboratoires de recherche dans le monde. Ces équipes travaillent sur la mise au point de capteurs placés sur la peau et permettant d'analyser la composition de la sueur. L'un des objectifs de ces travaux est de se passer des analyses de sang, invasives, coûteuses et plus ou moins longues. L'enjeu de ces nouvelles technologies est donc de taille, car elles permettraient de suivre en continu et en temps réel des biomarqueurs présents dans notre transpiration et révélateurs de notre état de santé. Le point sur l'avancée de la recherche avec le physico-chimiste américain John A. Rogers, professeur à la Northwestern University.

... À la lecture de cet article dit grand chose sur mon état de santé, mais surement sur l'article lui-même...

Vous ne pouvez plus réagir aux articles suite à la soumission de contributions ne répondant pas à la charte de modération du Point.