MotoGP Street ou WSBK, pour le patron de Ducati, c’est toujours « créer des émotions, du divertissement et pas seulement vendre un produit »