Darmanin dans les pas de Sarkozy : beaucoup de communication, peu de nation

Darmanin dans les pas de Sarkozy : beaucoup de communication, peu de nation

Que s’est-il passé ? Trois mouches ont piqué le ministre de l’Intérieur. La première, c’est celle de la multiplication des violences et des exactions contre les personnes et contre les policiers. Deux chiffres : 350 gendarmes blessés chaque mois avant 2010, 450 ces dernières années, selon la direction générale de la police nationale. Ce climat, les Français le refusent. Il y a un danger de réaction populaire forte. Darmanin sait qu'il doit agir pour l’éviter.

Il va beaucoup s’agiter, aller sur les lieux, faire semblant de régler les problèmes et chercher des boucs émissaires comme le maire de Lyon. S’il fait autant de publicité sur l’expulsion d’un imam, qui devrait être naturelle dès lors qu’il ne respecte pas la loi, c’est que Darmanin n’a pas grand-chose à mettre en avant. »

Enfin, troisième raison du déploiement du ministre, son sort personnel. Ses chiffres ne sont pas bons. Sur les reconduites à la frontière par exemple, les OQTF (obligations de quitter le territoire français), la France touche un point historiquement bas avec seulement une décision sur dix effectivement exécutée.

Si on ajoute au tableau un islamisme galopant et conquérant - on l’a vu avec les piscines de Grenoble et de Rennes, une insécurité croissante dans la rue et le constat fait par de nombreux Français que l’immigration légale et illégale est hors de contrôle -, il semble clair que ce cocktail menace le ministre.

Résultat : Gérald Darmanin est lancé dans une course de vitesse à haut risque. Il doit montrer de manière spectaculaire qu’il agit sur tous les fronts car, il le sait, les résultats tarderont à venir si jamais ils viennent. Or, dans cette entreprise, Darmanin n’est soutenu jusqu’ici médiatiquement que du bout des lèvres par le Président Macron, par Matignon et par le garde des Sceaux Dupond-Moretti. La preuve : son projet de loi immigration est repoussé à la demande de Matignon, une mauvaise nouvelle pour Darmanin.

Seule issue envisagée, donc, revêtir ce costume de super ministre, omniprésent, exigeant, communiquant, le costume qui avait emmené Sarkozy jusqu’à l’Élysée. Il y a pourtant une autre voie, celle de l’honnêteté : régler peu à peu concrètement le terrible drame de l’immigration, comme l’ont fait bien des pays avant nous et comme le demandent les Français. Pour cela, il faudrait que tout l’exécutif soit mobilisé. Que le président de la République n’évite pas ce thème majeur dans ses campagnes présidentielles, comme son Premier ministre Borne, que Dupond-Moretti ne se contente pas de voter NUPES... Ce gouvernement est bien plus à l’aise dans les réunions transnationales où l’on défait tranquillement la France qu’auprès des Français impuissants et désespérés. Précisément ce qui a fini par achever prématurément la carrière politique de Sarkozy.

BVoltaire.fr vous offre la possibilité de réagir à ses articles (excepté les brèves) sur une période de 5 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

Face à cette insécurité, très souvent liée au narcobanditisme qui irrigue l’ensemble des réseaux criminels, les moyens mis en œuvre ne suffisent plus.

Mercredi 21 septembre, le président Poutine s'est adressé à la nation russe. « Ceux …

Le préfet a retiré son tweet moins de deux heures plus tard. Il ne veut pas d'ennuis et je pense qu'il a raison.

Une peur chassant l’autre, après deux années de « Puis-je embrasser ma femme sans risque ou dois-je la désinfecter avant ? », le thème porte maintenant sur « les gestes qui sont bons pour notre planète ».

En tout cas, chez les « Nupiens », ça sent désormais la purge à plein nez...

Pourquoi obliger l'école à accepter des prénoms qui ne correspondent en rien à la réalité biologique, si ce n'est par idéologie woke ?

Dans un entretien choc, Michel Onfray évoque la destruction de la France, la nécessité du Frexit face à l'extension de l'empire maastrichtien et, à travers Macron, « l'avènement d'un genre d'antéchrist politique ».

Un par un, les peuples d’Europe secouent le joug du mondialisme. Il faut tenter de tirer les leçons de ce séisme.

On pourrait finir par ne plus prendre garde aux propos d'Ursula von der Leyen. Ce serait dommage.

Il y aurait, selon les experts, au moins 40 % de fraudes aux pensions versées aux plus de 85 ans résidant en Algérie.

Voici qu'aujourd'hui la Californie, Mecque de la high-tech, vient de voter l'interdiction des véhicules thermiques en 2035, mais aussi… celle du rechargement des véhicules électriques entre 16 h et 21 h.

Ce serait une erreur de penser que la diminution des chasseurs ainsi que le changement de mentalité sont un problème qui ne concerne que les fédérations de chasse.

Quelle inversion magistrale des clichés sexistes ! Quel pied de nez au machisme, mes chéries !

« Casser les codes » est devenu un mantra de communicant pour susciter le buzz.