Michel Onfray : "Macron est un croque-mort de la nation"

Michel Onfray vient de faire paraître « Foutriquet » (Albin Michel), un recueil de textes pamphlétaires sur le quinquennat d'Emmanuel Macron. On a discuté de ce dernier avec lui, mais aussi de la campagne présidentielle en cours et de la candidature d'Éric Zemmour – qui avait « le bon diagnostic » selon lui mais « n’a pas suivi par une bonne thérapie ».

« Nonobstant, le chef de l’État va employer des officines privées, payées avec l’argent du contribuable deux fois ponctionné. »

L’impôt est élevé en France et payé par les plus modestes sous forme de TVA et ce pour qu’entre autres choses nous disposions d’une armée de fonctionnaires d’État pour mettre en place la politique voulue par le peuple lors des élections – qui, rappelons-le, ont toutes été perdues par Macron pendant cinq ans. Nonobstant, le chef de l’État va employer des officines privées, payées avec l’argent du contribuable deux fois ponctionné, qui travaillent avec les membres du pouvoir depuis des années, pour activer la casse nationale et mener à bien la politique dont la feuille de route est donnée à Davos.

Le prochain président de la République sera maastrichtien lui aussi. Assez probablement Macron, mais si d’aventure c’était Marine Le Pen, elle a déjà donné des gages à la caste en affirmant qu’elle ne toucherait à rien de l’Europe de Maastricht. Quiconque dans cette campagne présidentielle n’est pas souverainiste ment au peuple : ne pas recouvrer sa souveraineté c’est se trouver condamné à mener la même politique que Chirac, Sarkozy, Hollande et Macron.

En vous abonnant, vous soutenez le projet de la rédaction de Marianne : un journalisme libre, ni partisan, ni pactisant, toujours engagé ; un journalisme à la fois critique et force de proposition.