Quels équipements pour une nation sportive ? Mission parlementaire sur les équipements sportifs et les collectivités

Quels équipements pour une nation sportive ? Mission parlementaire sur les équipements sportifs et les collectivités

Dans son rapport consacré aux équipements sportifs, le rapporteur dresse un tableau sombre du parc français et en appelle à un investissement de l'État de 500 millions d'euros par an sur la période 2025-2030. Il préconise une participation accrue du secteur privé, non seulement dans le financement mais dans l'exploitation et l'animation des équipements. 

1. Un accès aux équipements sportifs conditionné par une connaissance fine des lieux de pratiques et une optimisation de leurs usages

1.1 Le DATA RES, un système d’information utile, qui présente des limites et doit évoluer1.2 Une pratique physique et sportive qui se heurte à une accessibilité des équipements non garantie sur tous les territoires et pour tous les publics1.2.2.1 Une ouverture des équipements scolaires et universitaires encore trop limitée sur le temps extrascolaire
1.2.2.2 Des leviers législatifs et conventionnels peuvent être mobilisés pour optimiser l’utilisation du foncier sportif scolaire et universitaire
1.2.3.1 La fréquentation des installations sportives et le nombre de licenciés font apparaître d’importantes disparités de genre
1.2.3.2 La pratique des publics les plus éloignés à l’image des personnes en situation de handicap et avançant en âge reste à encourager et à soutenir avec des infrastructures adaptées et multi activités

2. Un programme « 5 000 équipements sportifs de proximité » portant l’objectif ambitieux de couverture des besoins mais ne répondant que partiellement aux attentes des acteurs2.1 Le choix de la flexibilité, de la recherche de synergies entre les acteurs et du décaissement rapide des fonds rend le programme 5 000 équipements particulièrement innovant2.2 Toutefois, le périmètre du programme et la cible en termes d’équipements ne répondent que partiellement aux attentes des acteur2.3 Récemment lancé, le programme 5 000 équipements manque encore de visibilité et son impact devra être évalué

3. De nouveaux modèles innovants de conception, de portage et d’animation des équipements à pérenniser afin d’accompagner la mutation des pratiques3.1 Le cas spécifique des besoins en équipements des maisons sport-santé permet d’illustrer les problématiques d’accessibilité et de promotion de « l’aller-vers » les publics éloignés3.2 La mutation des pratiques invite à repenser la conception des équipements sportifs3.3 Si le portage fédéral des projets d’équipements est difficilement atteignable, la recherche d’une implication plus forte des acteurs privés est à encourager

4. Le déploiement du programme 5 000 équipements : une occasion d’expérimenter la gouvernance rénovée des politiques sportives et la cohérence de la stratégie territoriale des équipements sportifs4.1 La nouvelle gouvernance sportive devra tenir ses promesses afin d’élaborer une stratégie d’équipements cohérente et partagée avec l’ensemble des acteurs4.2 Une plus grande planification des investissements dans les équipements sportifs est à rechercher en mobilisant les outils juridiques existants et en clarifiant les financements publics4.2.2.1 De nombreux financements sont à disposition des collectivités et des acteurs du sport pour financer leurs besoins d’équipements, sans qu’ils ne disposent de l’information suffisante pour les mobiliser
4.2.2.2 La promotion du mécénat sportif et un fléchage des dotations de l’État sont à encourager