Les Mureaux : l'entreprise de repas partagés cherche des volontaires

Depuis début juillet, le site Internet « Tu manges où ? » met en relation des travailleurs qui n'ont pas de lieu pour déjeuner et des habitants qui préparent à manger chez eux.

On pourrait résumer le concept de cette façon : ils veulent devenir le BlablaCar du repas du midi.

Olivier Beaussier et Miriam Dagrone proposent de simplifier vos repas du midi en vous mettant en contact avec des personnes qui font à manger chez eux à côté de votre lieu de travail.

Il y a deux tarifs qui sont bloqués : un à 8,90€, comprenant entrée-plat ou plat-dessert, et un à 12,50€, avec entrée-plat-dessert.

« Le « popoteur » choisit le créneau horaire, le menu et le nombre de personnes qu’il souhaite recevoir. Le « commensal » choisit ou non de réserver », commente Olivier.

« Les Mureaux, c'est une ville avec une grosse zone industrielle, mais aussi très urbaine. Je pense que ça peut marcher »

Le site Internet est ouvert depuis début juillet, ils recherchent des « popoteurs » aux Mureaux, c’est-à-dire des personnes qui vont s’inscrire sur la plateforme pour proposer des menus.

« On recherche des personnes qui sont à la maison et qui veulent de la compagnie pour le repas du midi. Ça peut être une femme au foyer, des retraités ou encore des personnes en télétravail. On accepte également les personnes qui n’habitent pas aux Mureaux », projette Olivier.

Ce repas peut devenir une source de revenus pour la personne qui accueille. « On prend une commission de 20 %. Sur un repas facturé à 8,90€ le popoteur récupère 7,25€. Pour le menu à 12,50€ il récolte 10€ », précise Miriam.

L’idée leur est venue en 2017. À cette époque, Olivier et Miriam travaillent dans le secteur de l’imprimerie. « On était à Saint Ouen, dans la zone industrielle, on n’avait pas de cuisine pour manger ni de tickets restaurants. Nos collègues rentraient chez eux. Nous, on habitait loin, pour nous manger le midi ça représentait un vrai coût », se souvient Miriam.

Olivier et Miriam se mettent alors en recherche d’une solution. « On voyait souvent une dame qui venait chercher sa fille. On a jamais osé lui demander si on pouvait venir manger chez elle, mais c’est là que l’idée a germé. Puis on a fait des études de marché, personne ne propose ça », constate Miriam.

« C’est un service peut servir pour les commerciaux ou les ouvriers sur le chantier. On les voit, ils doivent en avoir marre de manger leurs sandwichs dans la voiture. Un repas chaud chez l’habitant pour le même prix, c’est plus intéressant », insiste Miriam.

Ces derniers ne se voient pas comme un concurrent aux restaurants, ou au tupperware préparé en amont, mais plutôt comme un complément, proposant de la convivialité et un peu de chaleur humaine qui fait du bien au milieu d’une journée de travail.

Cet article vous a été utile ? Sachez que vous pouvez suivre 78actu dans l’espace Mon Actu . En un clic, après inscription, vous y retrouverez toute l’actualité de vos villes et marques favorites.

Aïe vous avez refusé les cookies 🙁. Vous ne savez peut-être pas que 400 journalistes professionnels travaillent pour actu.fr (Groupe Publihebdos/Sipa Ouest-France). Le recueil de cookies est utile à la collecte de revenus publicitaires qui nous permettent de vous proposer gratuitement des informations fiables de qualité. Si vous aimez actu.fr, vous pouvez accepter les cookies👍.